Motifs de consultations

Il existe une multitude de bonnes raisons pour venir consulter un.e hypnothérapeute, cette liste est non exhaustive et présente les motifs de consultations dits "courants".

Sommeil Hypnose Nîmes Mélanie Faure

Les troubles du sommeil

Parce que l’hypnothérapie favorise la détente et la relaxation, hypnose et sommeil sont particulièrement compatibles.

Pour se débarrasser pour de bon d’une insomnie sans avoir recours aux médicaments de synthèse, il est essentiel de traiter la cause du problème. En favorisant la détente et en reconditionnant le subconscient, l’hypnose pour dormir soulage durablement les troubles du sommeil, souvent liés à l’anxiété et au stress. L’examen détaillé de vos troubles va permettre de comprendre et de définir s’il s’agit d’une cause organique ou psychologique. Les effets bénéfiques peuvent se faire ressentir dès la première séance de travail.

Stress & Anxiété

Le stress, ça nous arrive à tous.

Ce n’est rien d’inquiétant lorsque cela arrive ponctuellement, mais lorsqu’il s’installe et devient régulier, il y a de quoi s’alerter.   L’hypnose étant par définition un état de relaxation, les techniques pour venir à bout du stress et de l’anxiété sont généralement simples et très efficaces. Elle permet de restaurer la sensation de sécurité intérieure et la confiance en soi. Un premier entretien permettra de quantifier votre stress et d’adapter une stratégie thérapeutique afin d’en venir à bout.

stress angoisse hypnose Nîmes Mélanie Faure
mincir avec l'hypnose Nîmes

Les troubles du comportement alimentaire (TCA)

Les troubles du comportement alimentaire (TCA) peuvent prendre plusieurs formes : Anorexie, boulimie, hyperphagie etc…

 

Lors du traitement de troubles alimentaires, l’hypnose va permettre d’agir efficacement sur les émotions qui déclenchent ces actions et ces comportements. Des méthodes adaptées à chaque comportement peuvent être mises en œuvre afin de maîtriser ces pulsions et d’y répondre de manière efficace. 

L’hypnose Ericksonienne est une méthode naturelle qui permet de :

  • se débarrasser des mauvaises habitudes et des croyances liées à l’alimentation

  • se sentir libérer du poids de cette pression que l’on s’impose et de cet engrenage dans lequel on s’est mis

  • d’identifier l’origine de cet état compulsif afin d’en déterminer la cause

  • d'apprendre à gérer son stress et se détendre

  • de trouver un moyen sain et serein de combler les besoins auxquels ces troubles alimentaires répondent.

Grâce à l’hypnose, vous pouvez vous libérer de cette pression, retrouver un équilibre positif et un rapport sain avec la nourriture.

L'estime de soi

Souvent confondue avec la confiance ou l'amour de soi, l'estime de soi ou auto-estime est la valeur que nous nous accordons, consciemment ou inconsciemment. Il s'agit d'une valeur personnelle et d'un processus qui se situe au niveau de l'identité et donc du concept de soi ou de l'image que l'on a de soi. Elle est construite à partir de nos propres croyances et liée avec notre "soi idéalisé" ou notre ego.

Une personne qui possède une bonne auto estime trouve certaines facilités à agir, à se lancer dans différents projets et les mène avec aisance. A l'inverse de la confiance qui se situe davantage dans le "faire", l'estime de soi se situe essentiellement au niveau de l'identité personnelle et conditionne ensuite la confiance en soi.

Si l'auto-estime est faible alors il n'est pas vraiment facile de se sentir reconnu, à l'aise dans nos relations, de se sentir intelligent, compétent ou efficace dans nos domaines d'activités au quotidien.

C’est dans cet état qu’il est possible d’acquérir des nouvelles capacités et développer des ressources profondes. Dans ce sens l’hypnose s’avère un outil efficace pour améliorer l'estime de soi.

estime de soi Mélanie Faure Hypnothérapeute
pilules

Gestion de la douleur

La douleur est une expérience sensorielle désagréable, causée le plus souvent par une lésion organique. Elle est un signal d’alarme normal du corps, censé protéger l’individu d’un danger, ou l’alerter d’un dysfonctionnement.

La douleur peut être inflammatoire (causée par une inflammation), neuropathique (venant d’une atteinte du système nerveux) ou mixte (inflammatoire et neuropathique). 

On parle de douleur chronique lorsque la douleur dure depuis au moins six mois, résiste aux traitements, et impacte le quotidien du patient (perturbation de la vie sociale et professionnelle).

 

L'hypnose s'avère un outil efficace pour la gestion de la douleur. D'une part elles vise l'autonomie du patient et d'autre part elle évite toutes les éventuelles complications liées à l'utilisation de produits chimiques (anesthésiants, antidouleurs), comme par exemple les effets secondaires, les intolérances, les allergies et l'accoutumance (voir addictions), surtout en cas de douleurs chroniques.

Le deuil

La perte d'un être cher est une épreuve difficile à surmonter. Lorsque le soutien des proches ne suffit pas, un accompagnement psychologique peut être nécessaire. L'hypnose Ericksonienne offre des outils très efficaces pour traverser plus sereinement les différentes étapes du deuil.

 

On parle aussi de deuil pour désigner d’autres pertes douloureuses, comme une rupture amoureuse ou un divorce.

Le deuil est un processus naturel. Il est tout à fait normal de ressentir du chagrin suite à une perte importante. En revanche, il devient pathologique lorsque la détresse ne diminue pas au cours du temps, et qu’elle entrave le bon fonctionnement de la vie quotidienne. Pour surmonter un deuil plus facilement, il est possible d'avoir recours à l'hypnose.

D’après la psychiatre Elisabeth Kübler-Ross, le deuil est un processus qui se fait naturellement, suivant ces sept étapes : choc, déni, colère, tristesse, résignation, acceptation et reconstruction. Ces états émotionnels successifs sont naturels, et permettent un retour à la normale. L’objectif de l’hypnose pour le deuil n’est donc pas d’interférer avec eux, mais d’aider à mieux les traverser. Si une de ces étapes est particulièrement difficile à vivre, l’hypnose peut débloquer et relancer le processus.

Fleur en plein soleil
troubles du comportement Hypnose Nîmes Mélanie Faure

Les troubles du comportement

Les troubles émotionnels du comportement font référence aux difficultés du comportement ressenties par les enfants, les adolescents et les adultes.

Les troubles émotionnels ou de comportement s'expriment sous forme de troubles anxieux, comme l'anxiété de la séparation (notamment chez les enfants) diverses peurs et phobies, troubles obsessionnels compulsifs (TOC) et crises de paniques. Dans certains cas les troubles du déficit de l'attention et les troubles de la conduite sont les moyens pour le patient d’extérioriser ses émotions ; il n'est pas rare d'apercevoir des comportements violents verbaux et physiques.
Si ces troubles comportementaux ne sont pas traités convenablement, ils mènent chez l'enfant et l'adolescent à l'échec scolaire (au décrochage) et pour l'adulte à la marginalisation.

Utilisation de l’hypnose pour le traitement des troubles émotionnels

L’hypnose est un état de conscience modifié pendant lequel il est possible de développer des ressources nouvelles. Dans ce sens, l'hypnose s’avère efficace pour traiter les troubles émotionnels du comportement. Les approches hypnotiques pour le traitement de certains troubles émotionnels comportent entre autres, des recadrages de sens et des techniques d’imagerie symbolique

Phobies & Traumatismes

La Phobie

 

La phobie désigne la peur irrationnelle d’un objet ou d’une situation. Il s’agit d’un véritable trouble psychologique, qui déclenche une forte angoisse à l’approche de l’objet ou de la situation phobogène.

La plupart du temps, les personnes phobiques sont conscientes du caractère irrationnel de leur trouble ; mais cela n’enlève rien à son intensité. C’est pourquoi elles mettent en place des stratégies pour éviter soigneusement l’objet de leur aversion. En fonction de celui-ci, la phobie peut avoir un retentissement plus ou moins important sur la qualité de vie de la personne (par exemple, une peur de la foule a plus d’impact au quotidien qu’une aversion pour les serpents).

l’hypnose permet, en quelques séances, d’éliminer bon nombre de phobies grâce à une reprogrammation des pensées et des comportements.

 

Le trauma

 

Quand on parle de trauma ou d’état de stress post-traumatique on pense aux conséquences d’incidents violents, brutaux et inattendus, bien délimités dans le temps.

On évoque les séquelles d’agressions, braquages, les effets de viols et abus sexuels, d’accidents de la route, d’avion, etc.

On pense aussi aux chocs face aux décès de proches, aux conséquences d’accidents survenus pendant les accouchements, aux avortements, fausses couches, morts prématurées de tout petits…

Aux faits de guerre, évidemment, aux catastrophes naturelles, aux attentats et même à leurs répercutions médiatiques répétées …

 Mais il y a une autre catégorie de « blessures profondes et persistantes » qu’il est important de considérer aussi comme traumas. Nous les appelons « les équivalents traumatiques ». Ce type de trauma, moins spectaculaire peut-être, est engendré par des vécus néfastes et répétés sur une longue période

 

L’hypnose permet de retourner au bon niveau, juste là où ont été imprimés les traumas.

Un état modifié de conscience, doublé d’un mode conversationnel respectueux et bien conduit, permet d’opérer tout en douceur grâce à des phénomènes hypnotiques protecteurs les changements nécessaires sur les traces apparemment indélébiles des traumas.

Toile d'araignée
Solitude

La dépression

La dépression est une maladie psychosomatique qui a pour cause un dérèglement de l’humeur. Elle se distingue de la tristesse réactionnelle, qui survient après un épisode de vie douloureux, et de la déprime, qui est limitée dans le temps.

La dépression peut prendre plusieurs formes : elle peut être névrotique ou psychotique (modérée ou marquée par une perte de contact avec la réalité), réactionnelle ou autonome, ou encore se manifester par une expression somatique.

Les symptômes les plus courants de la dépression sont :

  • Une altération de l’humeur qui se caractérise par une tristesse intense

  • Une intense fatigue qui n’est pas corrélée à un manque de repos ou de sommeil

  • Un désintérêt marqué pour les activités qui procuraient autrefois du plaisir

  • Des troubles de l’alimentation (excessive ou insuffisante) ayant en général des conséquences sur le poids

  • Un sommeil altéré : il est soit excessif (hypersomnie), soit irrégulier et insuffisant (insomnie), soit caractérisé par une alternance des deux

  • Une baisse de l’estime de soi et de la confiance en soi, avec un discours auto-dévalorisant souvent accompagné de culpabilité

  • Des troubles cognitifs (baisse de la concentration et de l’attention)

  • Une baisse de la libido

  • Des idées noires, et parfois des pensées suicidaires

Le diagnostic de la dépression est posé, lorsqu’au moins cinq de ces symptômes sont présents, sur une durée d’au moins deux semaines. Ils doivent avoir un impact sur la qualité de vie de la personne.

L’hypnose est rarement envisagée seule pour traiter une dépression, sauf si celle-ci est récente, réactionnelle ou légère. Pour les dépressions moyennes à sévères, elle est utilisée en complément d’un suivi médical avec la prise d'un antidépresseur.

L'intérêt de l'hypnose par rapport aux autres formes de thérapies est le travail très complet qui est fait sur la cause de la dépression.

Sevrage tabagique

L’hypnose est une technique efficace dans la prise en charge médicale de l’arrêt du tabac. Le patient, longtemps immobilisé par cette dépendance, prend enfin sa décision. Il perçoit la cigarette comme inutile, étrangère ou comme un bourreau dont il est la victime. La motivation du tabagique doit être personnelle. Si le sujet est poussé à l’arrêt du tabac par son entourage familial ou professionnel, alors, l’échec est probable.

 

L’arrêt du tabac par hypnose repose sur le mécanisme de la suggestion et le concept de l’empreinte. Il existe en chaque fumeur une part qui désire et a toujours désiré se délivrer un jour du tabac. Le thérapeute amplifie cette part, si infime soit-elle. Il donne l’avantage à des pensées et à un discours différent qui redonnent à la personne une sensation de liberté.

Diverses suggestions sont délivrées pendant la séance d’hypnose pour arrêter de fumer. Le patient se saisit de celles qui sont, pour lui, les plus mobilisatrices. Par exemple, l’association tabac-nausées, le plaisir de respirer, le désir de se débarrasser d’un produit toxique, de vaincre une dépendance ou d’être à nouveau présent à son corps.

La technique pour arrêter de fumer par hypnose fonctionne sur les sujets faiblement ou très fortement dépendants à la nicotine. Elle calme les symptômes de manque sévère aux composants du tabac et aux gestes et comportements addictifs.

 

Deux séances d’hypnose peuvent suffirent. Mais le thérapeute doit être prêt à accueillir son patient en cas de difficultés et proposer des séances de soutien pour confirmer ou poursuivre le détachement. Si le sevrage n’apparaît toujours pas, il ne sert à rien de multiplier les séances. Il faut attendre quelques semaines avant de renouveler le traitement d’hypnose.

L’arrêt brusque et immédiat s’est révélé toujours préférable à l’arrêt progressif. Le patient choisit l’hypnose justement parce qu’il souhaite être débarrassé au plus vite du tabac.

Toutefois, de nombreux patients ont besoin d’étapes pour renforcer leur décision et s’habituer au changement. Il faut donc assurer un suivi pour améliorer les résultats.

Femme tenant une cigarette
dépendance affective Mélanie Faure Hypnose Nîmes

L'estime de soi

QU’EST-CE QU’UNE DÉPENDANCE AFFECTIVE ?

C’est le fait d’aimer quelqu’un, plus que de raison. Un dépendant affectif à tendance à ne plus vivre pour personne, mais pour l’attention des autres. Sa crainte est de se retrouver seul, abandonné. Il vit dans la peur constante d’être rejeté, d’être abandonné.

 

L’individu dépendant affectif recherche à tout prix la reconnaissance de l’autre et c’est souvent parce qu’il ne parvient pas toujours à s’aimer lui-même. C’est de cette manière que s’installe une logique qui voudrait que ces besoins personnels soient assouvis au travers de l’amour que pourront lui porter les personnes tout autour de lui. Une fois cette boucle enclenchée, l’individu sera obsédé par la compréhension du besoin des autres dans le but d’y répondre coute que coute et de sentir aimer et reconnu.

 

 LES SIGNES D’UNE DÉPENDANCE AFFECTIVE

La dépendance affective peut se manifester de plusieurs façons différentes. Quelques caractéristiques communes aux individus souffrant de cette dépendance :

 

  • Impossibilité de s’empêcher de voir quelqu’un tout en ayant conscience que cela est destructeur

  • Avoir du mal à dire non

  • Compromettre sa stabilité financière ou sa réputation pour préserver une relation

  • Sentiment de désespoir ou de malaise lorsque la personne n’est pas à proximité

  • L’utilisation de tout moyen nécessaire pour attirer ou conserver une relation

  • Incapacité à fixer des limites appropriées

  • Difficulté à se concentrer sur d’autres domaines de la vie tant les pensées sont centrées sur la relation

  • Accepter des pratiques sexuelles allant à l’encontre de ses valeurs pour garder son partenaire

  • Sentir que la vie n’aurait pas de sens sans une relation amoureuse

  • Modification ses activités, ses hobbies, ces centres intérêts ou ses besoins et croyances en fonction de son partenaire

  • Se sentir malheureux ou sans valeur sans son partenaire

 

 

Comme nous l’avons vu, la dépendance affective prend la plupart du temps ses racines dans notre passé. Dans les faits, nous avons répondu d’une manière inadéquate à un évènement en particulier pour nous protéger. Seulement voilà, cette réponse qui n’était pas adaptée s’est inscrite dans notre cerveau de telle manière qu’il est très difficile, voire impossible de changer de comportement.

La durée du travail en hypnose pour en finir avec une dépendance affective variera d’un patient à l’autre, mais quelques séances suffiront pour venir à bout de ce trouble.

Logo-crenolib-horizontal-avec-baseline-WEB-rvb.jpg